Le Savoir-Relier de Valérie Gauthier – Editions Eyrolles – La formation au leadership

Un excellent leadership nécessite le sacrifice de sa vie personnelle et un engagement total dans la performance de son entreprise.

Et si c’était faux ?

Au contraire, le leader doit continuellement étoffer son jardin intérieur pour y lier le personnel, le professionnel,et la recherche de sens.

valeur homme amc

Dans ce livre, l’auteure Valérie Gauthier résume 20 ans de recherche et d’expérience sur l’apport du sens au milieu professionnel.

Ce livre vous est destiné si vous cherchez à augmenter votre leadership personnel, votre charisme et votre confiance en vous. Et aussi il peut vous montrer une voie possible pour se réconcilier avec le milieu du travail, si vous sentez que vous “déconnectez”.

L’introspection, 1ère étape nécessaire à l’amélioration du leadership

Les trois attributs qu’un leader cherche à développer sont les suivants :

  1. Authentique
  2. Généreux
  3. Générateur

Toute personne qui cherche à développer son leadership devrait en priorité travailler son authenticité. Qu’est ce l’authenticité ? Le Larousse en donne la définition suivante : “sincérité des sentiments, vérité d’un témoignage”. Pour le leader, cela veut dire développer sa capacité à s’exprimer selon ses valeurs. C’est un travail sur soi difficile que l’auteure anime dans ses ateliers. Ces derniers commencent toujours par la réalisation d’un “auto-portrait”, réalisé à l’aide d’une série de questions.

Cette démarche pour moi est la bonne, bien que cela soit contre intuitif.

En effet, les employés et le middle-management que je connais s’illustrent par l’incarnation des valeurs de l’entreprise, et non pas des leurs. On pourrait donc penser que développer ce parler vrai n’est utile qu’uniquement à ceux qui définissent les valeurs de l’entreprise, le PDG. Sous peine de frustrations. C’est un peu ce qu’on ressent en parcourant le livre.

Mais les témoignages que l’on peut trouver sur Internet prouvent que la cible est plus large. Toute personne qui cherche à donner du sens à son travail peut en bénéficier. On trouve par exemple des témoignages de personnes qui ont connu le burnout.

Je pense donc que lorsqu’on n’est pas manager, ou chef d’entreprise, ce travail d’introspection permet plutôt de travailler son éthique professionnelle. Accepter de travailler dans le cadre d’une éthique qui nous est propre permet de retrouver du sens et de la motivation, et donc du leadership.

Par exemple, je refuse personnellement toute approche commerciale qui utilise la faiblesse des gens, peu importe la taille de l’opportunité ou la personne qui me le demande.

Mon petit conseil : écrivez quelque part la phrase “mon éthique personnelle, c’est”…” et n’arrêtez pas avant d’avoir donné 10 réponses.

Vivre en harmonie avec ses valeurs, une nécessité dans le monde actuel

Comment concilier vie personnelle et vie professionnelle ? C’est une question clef qui devient de plus en plus importante. Qui se pose cette question cherche habituellement des réponses à des situations pratico-pratiques : les horaires, le télétravail, les vacances, le droit à la déconnection, etc.

L’auteure a une autre approche : dans sa quête quotidienne de sens, le leader doit développer son jardin personnel, lieu de conciliation entre vie privée et vie personnelle. La recherche de sens dépasse le cadre professionnel. On doit réfléchir à ses valeurs et celles de l’entreprise, et explorer les liens qui peuvent apparaître avec sa vie personnelle et sa personne.

Ce point de vue m’a beaucoup fait réfléchir. Je m’investis énormément dans ma vie de famille et dans ma vie professionnelle. Et j’ai justement l’impression parfois de perdre pied par manque de temps pour prendre du recul. Cette approche par la quêt de sens est intéressante, dans le sens où il m’aide à communiquer mes valeurs professionnelles (comme la sincérité, l’obstination, etc.) à ma famille. Qui comprend alors que ce que je suis au travail n’est pas différent de ce que je suis dans ma vie privée. C’est assez perturbant pour moi, car j’ai tendance à bien séparer les deux mondes.

Ensuite, pour vivre en harmonie, il faut savoir écouter et communiquer. La quête de sens est la finalité. Elle se nourrit d’introspection, mais aussi en faisant preuve d’une grande qualité d’écoute des autres et de la société. La qualité de nos relations interpersonnelles se base sur des compétences d’écoute et de compréhension des besoins des autres, en lien avec soi. La qualité de nos relations avec des groupes ou des communautés quant à elle se construit plus en travaillant sur notre identité et nos valeurs pour la communauté.

En effet, j’ai pris conscience en lisant ce livre que ma communication en tête à tête est très différente de celle avec un groupe. Et qu’écouter, c’est aussi savoir poser les bonnes questions. Cette réflexion est très importante pour moi. Car la finalité du travail sur leadership à mon avis est de chercher à toucher les valeurs de nos interlocuteurs, et de puiser dans nos convictions personnelles pour être plus convaincant.

Les étapes d’une transformation personnelle

chrysalide amc

Ce travail sur le leadership doit se faire en partant de soi, et en ouvrant de plus en plus sa personnalité. Les étapes mentionnées par l’auteure sont les suivantes :

  1. Introspection
  2. Conversation
  3. Résilience
  4. Création de sens

Chaque étape est décrite dans le livre. Cela donne un avant-goût des formations qu’elle peut proposer. Vous pouvez en apprendre plus sur son site : https://savoir-relier.com/ C’est un atelier et une démarche étalée sur plusieurs jours. C’est un minimum étant donné le travail d’introspection et d’affirmation de soi qui est nécessaire.

On apprend dans le livre qu’elle organise des ateliers auxquels participent une vingtaine de personnes.

Ils comportent 5 étapes :

  1. construction d’un autoportrait (introspection guidée par une série de questions)
  2. Exercice pour prendre conscience des perceptions sensorielles, intellectuelles et émotionnelles.
  3. Exercice de reliance, sur la base d’échange sur nos autoportraits.
  4. Exercices sur la résilience
  5. Et enfin travail sur le sens, sur la base de ce qui a été vu précédemment.

Je manque cependant de visibilité sur le suivi après atelier. C’est un point à clarifier pour ceux d’entre vous qui seraient intéressés par cette démarche. Le passage de leader en milieu de confiance à leader en milieu “hostile”, hors formation, est critique. Comment s’assurer que les changements sont pérennes ?

PS : Pour le lecteur lambda comme moi, la définition donnée par le Larousse de la résilience est intéressante : “Caractéristique mécanique définissant la résistance aux chocs d’un matériau”…

Le petit + : l’auteure met en avant la poésie, source d’inspiration et de réflexion sur notre sensibilité. Comme moi, en lisant ces chapitres, vous verrez naître en vous l’envie de trouver et apprendre des textes ou poèmes liés à votre activité.

Un leadership pour intellectuels ?

Le leadership se développe par une quête perpétuelle de sens. C’est approche différente du leadership classique, qui se fait par l’évolution dans une hiérarchie ou la reconnaissance d’une expertise ou d’une performance.

Mon avis personnel est que ce n’est qu’une partie de la réponse. Savoir s’exprimer selon ses valeurs permet de développer et d’affirmer sa personnalité. Ce qui est différent du leadership. Le leader est celui qui “mène” ou qui entraîne, et cela ne peut pas se faire sans montrer une performance supérieure.

Quelles conclusions ?

Ce livre est intéressant pour vous si :

– Vous travaillez sur une stratégie d’entreprise (stratégie 3.0 basée sur le sens – pour rappel 1.0 le produit, 2.0 le client)

– Vous perdez votre motivation, ou souhaitez éliminer un mal-être au travail grandissant.

– Vous voulez évoluer

Il vous apportera les clefs pour développer votre savoir-être, piloté par vos valeurs et le sens de vos actions.

Cependant il n’adresse qu’une partie de la solution, à savoir la partie introspection et communication. Mon expérience professionnelle et de management m’a montré que le leadership se développe autant par le questionnement que par l’expérience terrain et l’obsession des chiffres. Ces aspects sont primordiaux.

Je vous invite par exemple à découvrir le TPS : Toyota Production System. L’expérience et la proximité terrain sont clefs pour développer son pouvoir de conviction, son énergie et son charisme – ce qui permet de transmettre les messages avec très grande force.

Découvrez sa chaine Youtube (cliquez-ici) qui présentent quelques retours sur l’étape des portraits. Ainsi que son site : savoir-relier.com

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.