Le poste de mes rêves ? Pas vraiment, mais je fais avec


« Cet article participe à l’événement inter-blogueurs « J’adore mon job, je vous dis comment j’y suis parvenu-e ! ” organisé par Anne-Claire du blog Bouge Ta Vie Pro , un blog qui vous invite à enchanter et réenchanter votre vie professionnelle. Allez vite y faire un tour !  J’ai d’ailleurs particulièrement apprécié «Quel Métier est Fait pour Moi ? 5 Etapes à Suivre »

J’ai toujours trouvé une façon amusante de décrire mon travail.

“Je suis dealer de joints”


Voilà ce que j’ai dit à celle qui deviendra ma femme, et la mère de mes enfants, lorsqu’on s’est rencontrés. Je voulais bien sûr parler de mon métier de commercial dans l’étanchéité industrielle (joints d’étanchéité, donc !)

C’est ce recul qui me permet d’être passionné et de voir les choses du bon côté. Ce n’était pas gagné, au vu du milieu dans lequel j’évolue professionnellement (industries et matériaux de construction).

Je travaille ce recul comme un muscle. Si je dois résumer, trois exercices m’ont permis d’être dans l’état d’esprit dans lequel je suis aujourd’hui.

S’extravertir

Une autre façon de le dire est que je cherche à chasser la routine. Je me force à être créatif, et je fais de la place pour ma créativité.

Je ne dis pas qu’il faut chercher à provoquer des situations radicales. Juste être à l’aise avec le fait de provoquer des moments inconfortables car non ordinaires. C’est cette petite piqûre d’adrénaline qui est nécessaire pour se sentir exister dans son travail.

Prenons mon expérience personnelle pour vous donner quelques exemples concrets. J’aime faire de temps en temps des blagues ou allusions décalées à des supérieurs. Ou je propose des choses alors qu’on ne m’a rien demandé. Je m’investis à 3000% dans les team-buildings, en en faisant trop. C’est mon style. Vous avez sûrement le vôtre.

Se former

C’est quelque chose qu’on ne nous dit jamais. Se former devient véritablement intéressant qu’après quelques années d’expérience professionnelle.

Vous voulez une preuve ? Alors la voici : je lis 2 ou 3 livres par mois depuis mes 30 ans. Et c’est passionnant. Ces livres me donnent un véritable recul sur le travail qui occupe toutes mes journées. On peut en parler avec ses collègues, qui seront aussi intéressés que vous.

C’est une erreur de ne pas en profiter. Je n’ai plus besoin de “m’évader” le soir en lisant des fictions. Je profite de moments calmes pour prendre du recul sur mon travail. Sur ce que je fais de ma vie en dehors de ma famille.

Se créer son job

“Son job, on se le crée” Vous ne l’avez pas déjà entendu quelque part ? Ce n’est bien sûr pas applicable à tous les métiers, mais cela reste possible pour la plupart des lecteurs de cet article, vous.

Je ne veux pas être passif dans mon travail. Je veux le façonner à ma personnalité, dans les limites de ce que me permet mon entreprise.

Par exemple l’équilibre “travail famille” est une grande préoccupation pour moi. J’ai du faire preuve par le passé de bien de ruses et de savoir faire pour faire accepter que je ne sacrifierai pas ma vie privée pour l’entreprise. Même si l’on rencontre encore malheureusement de nombreux managers qui ne le comprennent pas.

Se créer son job, c’est aussi anticiper son futur job. Je suis exigeant avec mon entreprise sur mes formations, car j’ai en tête là où je veux aller. Avec mon entreprise ou pas.

J’ai besoin d’évoluer pour entretenir cette relation au travail. Si je travaille tous les soirs et les week-ends à construire amourduclient.com, ce n’est pas pour fuir mon travail actuel. Mais plutôt pour construire mon travail de demain.

Partager mon expérience et ma passion liées aux techniques de vente et marketing via amourduclient.com, voilà ce qui pourra me motiver pour de nombreuses années !

bonheur commercial

L’humour, la prise de hauteur et l’action, n’a-t-on pas là la recette du bonheur ?

Partager l'article :

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.